Vie à la campagne : un printemps lent à démarrer

J’ai l’impression qu’il pleut depuis des semaines. L’hiver n’a pas été facile, le printemps est dur sur le moral. Un temps gris sans cesse. Une petite pluie fine à l’odeur de chien mouillé.

Pourtant, on avait bien commencé avec le weekend de Pâques. On a dépassé les 20 degrés. Le soleil avait fait sortir toutes les pousses de jonquilles et tulipes. On avait réussi à bien nettoyer le jardin des ravages des tempêtes hivernales. J’y croyais très fort, ça allait enfin partir… Mais depuis 2 semaines, ce n’est que pluie sur pluie, et plus rien ne bouge au jardin.  J’en profite pour faire avancer mes affaires administratives et je refais la déco de mon atelier. J’ai hâte de vous montrer le résultat. Pour l’instant, c’est un peu le chantier, parce qu’il reste 1 dernière couche de peinture à ajouter. Le but est de pouvoir recevoir mes clients pour les mariages et événements, ici même dans mon bureau à domicile. Mais je voulais vraiment donner une allure professionnelle et agréable pour y travailler.

Premières fleurs et couchers de soleil

Et puis, malgré tout ce temps gris, il y a eu l’émotion des premières fleurs. Des toutes petites. Toutes délicates. Mais c’était si beau de les voir sortir de terre et éclore malgré le mauvais temps.

De plus, certains soirs, on a eu le droit à des accalmies et le ciel s’est teinté de toutes les couleurs. C’est une des choses dont je ne me lasserai jamais à la campagne : ces couchers de soleil flamboyants dans les champs.

Un nouveau chiot à la ferme!

Au début du printemps, nous avons accueilli un nouveau compagnon : un bébé Border Collie plein d’énergie et d’amour.

Pas facile tous les jours. Un petit chiot, ça fait passer par des montagnes russes d’émotions. Elle apprend nos règles et elles ne lui plaisent pas toutes. Elle nous fait beaucoup bouger aussi. J’ai un peu peur des premiers jours avec les fleurs, ça risque d’être toute une affaire pour lui apprendre à ne pas les déterrer, mais pour l’instant, elle ne touche pas aux jonquilles ou aux tulipes. Peut-être qu’un jour elle livrera les bouquets Alex à la campagne pour moi. 😉  En attendant, elle court après toutes les feuilles au vent et nous fait bien rire dans sa découverte du monde.

La magie des semis

À l’intérieur, les semis poussent bien. Heureusement, ils ont leur soleil artificiel. Chaque année, je trouve ça magique. Je mets des graines dans de la terre, et à peine 2-3 jours plus tard, ça donne de jolies petites pousses. Certaines grandissent très vite. D’autres prennent des semaines à se préparer pour le jardin.

J’ai doublé les variétés qui avaient bien fonctionné l’année dernière. Je me suis également lancée dans de nouvelles fleurs. Normalement, dès la fin mai/début juin, on transplante tout dehors et on prie pour que ça continue à bien aller! L’année prochaine, je rêve de m’installer une serre pour démarrer plus tôt la saison.

La saison des mariages

Le samedi 11 mai, c’est pour moi le lancement officiel de la saison des mariages! Yeah. Un tout premier mariage au Marais de la rivière aux cerises, un lieu qui respecte vraiment mes valeurs. Le Marais est voué à la préservation du territoire naturel de Magog et au respect de l’environnement. On y trouve deux superbes salles de réception toutes vitrées en plein boisé. D’ailleurs, du côté fleurs, il est encore temps de réserver votre date pour cet été ou cet automne, il me reste quelques places de disponibles en juillet et septembre. Pour plus d’information, contactez-moi!

Abonnez-vous dès maintenant à mon infolettre pour être tenu au courant en exclusivité des fleurs 2020 et pour recevoir des courriels fleuris de temps en temps!